Le Shamanisme se définit par la (re)connexion avec la nature, les esprits gardiens et les ancêtres afin de recouvrer un équilibre et une harmonie globale de notre être.
Nombreuses sont les techniques et approches qui entourent la culture shamanique. Cette culture a traversé les temps depuis l'apparition de l'Homme, sur tous les continents, et ne cesse de continuer sa transmission pour maintenir l'équilibre entre les forces qui la compose à savoir : l'humain, les animaux, la nature, les astres, en un mot l'Univers.

Dans les cultes shamaniques nous trouvons les Celtes, Druides en Europe, En Amérique du Nord, ce sont les tribus Amérindiennes qui perpétuaient ce savoir notamment par les Medecine Men. En Mongolie et Sibérie, ce sont les šamán qui proviennent pour la plupart des tribus Toungouzes, et qui malgré les difficultés d'aujourd'hui, continuent de transmettre leurs connaissances shamanique. Au Japon, les shamans portent les noms de Fugeki, Kami-sama, Odaï-san, Itako, Ogamiya, Yuta(Okinawa) dont la majorité sont des femmes. Voici une brève description des cultes liés au shamanisme dans le monde, et la liste énumérée ci-dessus n'est pas exhaustive.

SOINS SHAMANIQUES

Les soins shamaniques ne s’appliquent pas aux pathologies psychiatriques et aux femmes enceintes. Je me réserve le droit de refuser de faire la séance si je pense que la personne n’est pas apte à la recevoir.
Ces soins ne remplacent pas un suivi médical et ses prescriptions.

La restitution de l'animal de pouvoir : Une personne peut avoir perdu son pouvoir. L'objectif du praticien shamanique est alors de prendre contact avec cette énergie perdue  animal totem ou de pouvoir, guide spirituel par exemple. Il peut alors le restituer afin d'être intégré dans la vie quotidienne.

Les extractions shamaniques : Une autre cause de problème peut-être une obstruction spirituelle ou émotionnelle. Le rôle du praticien est alors de procéder à une extraction de ces énergies nuisibles qui ne sont pas à leurs places afin de rééquilibrer le corps.

Le recouvrement d'âme : Dans la tradition shamanique, on considère qu'une personne peut avoir perdu une ou plusieurs parties de son âme. Le praticien assume alors le rôle de chasseur, cherchant à récupérer et restituer le ou les fragments d'âme perdues. Ce type de technique n'est pas systématique dans un soin.

Le travail de deuil (psychopompe) : Le rôle du praticien shamanique peut-être de guider l'âme d'une personne décédée entre les mondes de la réalité non-ordinaire et permettre le travail de deuil.

La durée d'un soin shamanique est variable selon la ou les techniques employées, allant de 45mn à 1h30.
il comprend l'échange, pour déterminer les besoins de la personne, afin d'orienter la technique adéquate.

Le soin shamanique peut-être pratiqué à distance, le praticien travaille avec les esprits,  par conséquent la connexion avec la personne peut également avoir lieu.
Tarifs : 50€

Stage Shamanique (N)